Review de Princess & Conquest

Salut mon coquin !

 

Princess & Conquest est un joli petit jeu sexy dans un univers créé sur RPG-Maker.
À première vue, on dirait un de ces jeux pornos mal foutus qui n’a pour but que de te délester de quelques sous. Heureusement pour toi, puisqu’on me l’a conseillé et j’ai pu aller vérifier tout ça.
On y trouve 40 bonnes heures d’aventures et un paquet de mécaniques de jeu bien sympa pour petit projet comme ça.
Le style très mignon se ressent aussi dans l’écriture. Si tu aimes le mélange humour et hentai, c’est clairement fait pour toi.
Les scènes de hentai sont très cools mais tu aimerais probablement qu’il y en ait plus souvent.

Le jeu est finalement assez soft. Du coup, même si c’est très sexy, ce n’est pas vers ça qu’il faut te tourner si tu veux quelque chose de pimenté.
On sent quand même un gros effort côté gameplay. Ce n’est pas juste un jeu qui se contente de coller des dessins de baise les uns après les autres.
Le tout est assez bien fait et bien équilibré une fois qu’on ajoute l’équipement, les choix et les quêtes. C’est parfois assez poussif mais on pouvait s’y attendre puisque c’est un projet toujours en cours de développement et qu’il est réalisé sur le moteur RPG-Maker. Mais entre sa bande son de qualité et une bonne écriture, on a déjà les éléments d’un jeu qui a tout pour réussir.
Il est toujours en accès anticipé donc il peut y avoir quelques bugs par-ci par-là. Mais il y a aussi un paquet d’éléments qui fonctionnent étonnamment bien, même à ce stade.

Les devs ont l’air super actifs, du coup le jeu semble avancer dans la bonne direction.
Étant donné le stade de développement, c’est encore un peu le fouillis, mais ils mettent des moyens dans la communication avec leur fanbase pour créer une page wiki bien pratique. De plus, ils ne sortent pas des éléments inutiles pour faire patienter les joueurs et se concentrent sur les principaux problèmes en cours. À l’inverse d’autres studios.
L’impact que le joueur a sur l’histoire est bon et équilibré. S’il y en a trop, c’est le risque que l’histoire s’effondre. S’il n’y en a pas assez, on se retrouve dans un truc linéaire qui perd de l’intérêt, un peu comme beaucoup de jeux mainstream.
Le rythme semble parfois un peu effréné jusqu’à ce qu’on s’habitue aux contrôles et à la manière dont les éléments s’agencent. Autrement, on s’aventure un peu partout et on brise l’équilibre des forces entre les différentes factions.

Certains l’appellent la “version porno d’Adventure Time”. C’est sacré compliment si jamais tu ne connais pas ce cartoon.
La musique joue sur notre nostalgie de la Nes, mais personnellement j’aime ça. Ça rend certaines scènes marrantes, comme quand on “romance” la princesse, mais c’est très cool dans l’ensemble.
Le principe du jeu est assez ouvert, on est donc plutôt libre de gérer notre business comme on veut. Si tu arrives à passer outre les problèmes de RPG-Maker, c’est un jeu très fun et qui peut aussi être très sexy.

Ils vantent 10 000 looks possibles différents pour les princesses, mais c’est probablement une exagération. Disons qu’il y en a un paquet et que la plupart sont très réussis. Ils ont probablement utilisé des créatures de mythes et des références populaires pour concevoir leurs princesses. Je ne serais pas surpris qu’il y en ait une faite de pierres – la Princesse Granite.

En tout cas, voilà un petit projet de passionnés bien sympa.
Tu peux retrouver tout ça sur ce lien :

https://www.patreon.com/towerkc

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit

>>> Don't miss out on the kinky news! Subscribe here >>>

are you over 18?