Qu’est-ce qui rend une héroïne de comics canon ?

Qu’est-ce qui rend une héroïne de comics canon ?

 

La réponse simple serait : son histoire, les péripéties qu’elle traverse, l’impression qu’elle laisse et son attitude au cours de ses aventures. Mais si l’on met de côté la profondeur du personnage et que l’on s’attarde sur les critères physiques, il y a vraiment de quoi trouver sexy un personnage posé sur une page de comics, quelle que soit l’époque ou la mode qui lui est associée.

Jetons un œil aux choix esthétiques des héroïnes de comics les plus chaudes et voyons ce qui fait leur succès.

 

 

En bottes ou pieds nus ?

Étonnamment, de tous les kinks représentés dans les comics (le latex, le BDSM, etc.), le fétichisme des pieds est probablement celui qui apparait le moins. Il se résume généralement à de hautes bottes ou des collants. Les comics ne mettent pas les pieds au premier plan, on pense d’abord aux armes ou aux vêtements. C’est probablement dû à des raisons pratiques plus qu’à un choix esthétique. Les pieds n’apparaissent d’ailleurs que rarement dans une case de BD. Les filles qui vont au combat ont besoin d’être chaussées, alors que les pieds nus conviennent mieux à celles qui utilisent la discrétion ou ont le pouvoir de voler.

(Wonder woman vs Storm) 

By Jim Lee / Marvel Comics – [1], Fair use, https://en.wikipedia.org/w/index.php?curid=53915622

 

Jupe ou pas jupe ?

Là, c’est plus délicat. D’un côté, un beau cul est gâché si on ne le montre pas. Si les combinaisons serrées et les mini-shorts sont populaires, c’est qu’il y a bien une raison. Et les personnages aussi sexy que Psylocke, par exemple, bénéficient grandement des justaucorps qui laissent entrevoir une bonne part de chair. C’est une question de goût, mais on retrouve souvent un vêtement moulant qui met en valeur les courbes. D’un autre côté, il y a quelque chose de très excitant avec les mini-jupes et ce qu’elles ne parviennent que maladroitement à cacher. Prenez par exemple la jupe de Supergirl, qui volette au vent. Elle semble danser comme par magie autour de sa taille et nous laisse imaginer ce qui se trouve en dessous. Mais quelle que soit la puissance du courant d’air, elle ne révèle jamais rien !

Psylocke vs rogue vs supergirl (or power girl) 

By Steve Dillon (art) / Marvel Comics – http://www.comicvine.com/psylocke-kill-matsuo-part-1-a-girl-called-hope-part-1/37-181096/, Fair use, https://en.wikipedia.org/w/index.php?curid=37016985

https://www.amazon.com/Pyramid-International-Superman-Supergirl-Comics/dp/B07FQN9T9C

Cape ou pas cape ?

Les capes sont un moyen plutôt malin de suggérer le mouvement (en combat ou en vol, par exemple) sur une image fixe. Elles peuvent aussi assurer un rôle plus pratique comme servir de protection, remplacer des ailes (ou dans le cas de Storm, une éolienne surpuissante ?). Mais parmi les héroïnes originelles, les capes ne sont pas la norme. D’un côté vous avez les Supergirl, Batgirl, Powergirl et Storm et de l’autre côté, toutes les autres. Tout le monde semble s’être mis d’accord sur le fait que les superhéros femmes n’ont pas besoin de cape. Probablement parce que leurs cheveux peuvent servir à montrer une légère brise et plus probablement encore, parce que leur couvrir l’arrière serait vraiment dommage.

 

Cheveux cachés ou détachés (ou les deux) ?

Les cheveux mi-longs détachés sont clairement la norme lorsque les héroïnes sont en habits civils. Et il semble que la queue de cheval soit aussi très prisée (pour les fans de Lara Croft, c’est à dire n’importe quel homme hétéro, ça fonctionne quoi qu’elle porte). Pour certaines héroïnes telles que Spiderwoman ou Starfire, on ne rigole pas avec les cheveux : ils ont probablement des droits déposés ! Dans le cas de Captain Marvel, une coupe de cheveux symbolise une transformation et soulève même quelques débats.

 

Et puis il y a Catwoman, l’une des créations les plus sexy que l’on ait pu voir dans la franchise DC, dont les cheveux sont entièrement cachés sous sa combinaison de cuir. Elle n’est pas la seule héroïne à apparaître sans cheveux, mais entre les films et les comics, elle est probablement ce qui se fait de plus excitant niveau latex.

Starlight vs Batwoman vs captain marvel (short) Catwoman 

 

Masquée ou à visage découvert ?

Là aussi, cela dépend de facteurs qui ne sont pas que stylistiques puisque la narration nécessite que certaines cachent leur identité et d’autres non. Mais lesquelles sont les plus sexy ? Tout dépend de ce que vous aimez. Si la beauté pure est ce qui compte pour vous, alors votre choix se portera sur un visage découvert. Mais si c’est le mystère qui fait monter votre température, alors le masque peut donner lieu à de multiples fantasmes. Et là, il y a deux écoles : quelque chose d’extravagant comme dans le cas de Black Cat, ou quelque chose de plus subtil comme un maquillage qui met en valeur les yeux, pour sonder votre âme, ou qui fait ressortir la bouche, pour éveiller une autre partie de votre corps.

Voici quelques pistes concernant les choix vestimentaires pour déterminer ce qui rend une héroïne sexy. Mais la véritable réponse ne se trouve pas dans ce qu’elles portent ou leur manière de le porter. Des femmes aussi séduisantes que badass seront quoi qu’il arrive (et quel que soit leur “emballage”) super-excitantes. Qu’elles manipulent un fouet, des pouvoirs magiques ou des griffes acérées, il vous faudra être un super-homme pour leur résister.

Crédits images : Wallpaper Flare

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit

>>> Don't miss out on the kinky news! Subscribe here >>>

are you over 18?